Climat intérieur au bureau : comment améliorer la qualité de l'air au bureau ?

Cela peut sembler paradoxal et incroyable pour les personnes qui vivent dans des environnements polluants, mais la qualité de l’air à l'intérieur de nos maisons et de nos bureaux est souvent plus mauvaise que celle de l'air extérieur. Jusqu'à deux fois même. Un bon climat intérieur est néanmoins important pour votre santé et votre confort. Irritation des yeux ou des voies respiratoires, maux de tête, fatigue, sensation de froid ou de chaud… sont autant d'inconvénients qui peuvent être dus à un climat intérieur malsain.

Il n'y a pas grand-chose que nous puissions faire pour changer la qualité de l'air extérieur à court terme, sauf essayer de garder notre empreinte écologique aussi faible que possible. Mais la qualité du climat intérieur est en grande partie entre vos mains, même en tant qu'employé de bureau. Dans ce blog, nous présentons un certain nombre de solutions pour améliorer la qualité de l'air.

Pourquoi un climat intérieur sain est-il important?

La qualité de l'air intérieur est un gros problème pour les entreprises, car elle peut affecter la santé, le confort, le bien-être et la productivité des employés. La plupart des gens passent jusqu'à 85 % de leur temps à l'intérieur et la plupart d'entre eux travaillent dans un bureau. Des études menées par l’Environmental Protection Agency (EPA) des États-Unis et d’autres organismes montrent que les niveaux de polluants dans les bureaux sont souvent plus élevés que les niveaux constatés à l’extérieur. Les effets sur la santé sont très variés et vont de la fatigue, des maux de tête, de l'irritation des yeux à l'asthme (ou à l'aggravation de celui-ci) et aux maladies cardiovasculaires. L'EPA estime donc qu’une mauvaise qualité de l'air intérieur dans les bureaux peut coûter aux États-Unis des dizaines de milliards de dollars par an en termes de productivité et de soins médicaux.

 

Quelles sont les causes d’une mauvaise qualité de l'air dans les bureaux ?

Les principaux responsables d’un climat intérieur malsain sont une ventilation insuffisante, l’humidité (entraînant un développement de champignons et de légionnelles), les acariens, la poussière provenant des matériaux de construction, la fumée de cigarette, les appareils de chauffage défectueux, les produits de nettoyage, la pollution anthropique (fumée de tabac, virus), la pollution liée aux bâtiments et aux matériaux (radon, composants organiques volatils, fumées des fours, fibres d'amiante, etc.).

Nous examinons les trois principales causes d’un climat intérieur malsain dans les bureaux : l’humidité de l’air, la ventilation et le chauffage/refroidissement.

 

Les causes d’un climat intérieur malsain : l’humidité

Il est important de contrôler l'humidité et le taux d’humidité relative dans les bureaux. Les champignons et autres contaminants biologiques peuvent proliférer en raison de la présence d'humidité et de saleté. Vous mesurez le taux d'humidité dans un bâtiment à l’aide d’un hygromètre. Le taux d’humidité idéal se situe entre 40 et 60 %. Un air trop sec ou trop humide est nocif pour la santé. Un air trop humide peut causer des problèmes respiratoires et des champignons, un air trop sec peut causer une irritation de la peau et des yeux.

 

Les causes d'un climat intérieur malsain : la ventilation

Un système CVC défectueux - et surtout la ventilation - est souvent la cause d'une mauvaise qualité de l'air intérieur. Les systèmes de CVC comprennent tout l'équipement utilisé pour ventiler, chauffer et refroidir le bâtiment, pour faire circuler l'air autour du bâtiment et pour filtrer et purifier l'air. Ces systèmes peuvent avoir un impact important sur la façon dont les polluants entrent et sortent du bâtiment. Les systèmes CVC peuvent même devenir une source de polluants dans certains cas, par exemple lorsque les filtres à air sont contaminés par de la saleté et/ou de l'humidité. Dans les bureaux, il peut aussi arriver que les espaces soient utilisés différemment de ce qui avait été prévu initialement, de sorte que le système CVC n'est pas adéquat et suffisant pour cet espace. Pensez, par exemple, à une pièce de stockage qui doit soudainement servir de bureau.

 

Les causes d'un climat intérieur malsain : le chauffage et la climatisation

La température joue également un rôle important dans un climat intérieur sain. Avoir trop froid ou trop chaud n'est pas propice à la concentration. Avec un chauffage ou un convecteur, vous devez souvent faire face à une fluctuation constante de la température. Les appareils de chauffage classiques chauffent l'air d'un seul espace et font circuler la poussière dans la pièce. Si vous souffrez d'allergies, ce n'est pas l'idéal. Ce mouvement d'air peut également provoquer une sensation de courant d'air.


Que pouvez-vous faire pour améliorer la qualité de l'air ?

Certains facteurs contribuant à la mauvaise qualité de l'air intérieur sont dus à une conception inadéquate du système de CVC. Informez immédiatement le responsable de votre bâtiment ou de votre installation si vous suspectez un problème relatif à la qualité de l'air intérieur. Vous aidez ainsi votre direction à déterminer la cause du problème afin de pouvoir trouver rapidement une solution. En tant qu'employé, vous pouvez également effectuer des ajustements mineurs pour améliorer la qualité de l’air intérieur :

  • Ne bloquez pas les grilles d'aération ou de ventilation pour éviter d'altérer le bon fonctionnement du système de  CVC ou d'affecter la ventilation du bureau adjacent. Les meubles, les boîtes ou d’autres matériaux à proximité des grilles de ventilation peuvent également affecter la circulation de l’air.
  •  Lorsque vous déplacez du mobilier, des cloisons et de l'équipement de bureau, pensez toujours au système de chauffage, de ventilation et de climatisation. Par exemple, ne placez pas d'ordinateurs ou d'autres équipements qui génèrent de la chaleur à proximité ou sous un système de CVC, car ces appareils pourraient affecter le système de CVC.
  • Placez des plantes qui purifient l'air dans votre bureau, telles que la fleur de lune, le chrysanthème et le dragonnier. Elles convertissent non seulement le CO2 en oxygène, mais filtrent également d'autres substances nocives. Une solution économique et colorée ! 
  • Nettoyez rapidement de l'eau renversée et signalez immédiatement la présence d’une fuite d'eau. Les micro-organismes tels que les champignons se développent plus rapidement dans un environnement humide.
  • Éliminez les déchets rapidement et consciencieusement afin d’éviter les odeurs et la pollution biologique.
  • Conservez les aliments comme il se doit, car les aliments attirent les parasites et les aliments périmés peuvent également causer des odeurs désagréables. Gardez les cuisines et les aires de restauration propres et désinfectez-les si nécessaire pour éviter les parasites et maintenir une bonne hygiène.

 

Conclusion : la qualité de l'air au bureau

Les problèmes liés à la qualité de l'air dans les bureaux sont un fait. Une enquête récente menée par le service belge de la santé au travail IDEWE auprès de 23 000 employés a montré qu'un employé sur trois se plaint de la mauvaise qualité de l'air dans son bureau. Les employeurs ont tout avantage à ce que leurs employés travaillent dans un environnement sain, car ils sont généralement plus satisfaits et donc plus productifs. Vos employés se plaignent du climat intérieur au bureau ou vous avez, en tant qu’entreprise, des projets de construction ou de rénovation ? Ce n’est pas un luxe d’être conseillé par des spécialistes CVC ayant des connaissances dans le domaine de la ventilation, du chauffage et du refroidissement. N'oubliez pas que la technologie en la matière ne cesse de se développer et que les nouveaux systèmes, tels que les murs et les plafonds Climatrix, peuvent être une solution idéale en matière d'efficacité énergétique et de santé dans vos bureaux et pour vos employés.

 

binnenklimaat_kantoor_hoe_kan_je_de_luchtkwaliteit_op_kantoor_verbeteren_climatrix_klimaatplafonds.png